Le thym, un excellent remède phytothérapique

Le thym fait partie des nombreuses herbes qu’on utilise en cuisine comme condiment. Mais depuis des centaines d’années, il est aussi utilisé en phytothérapie grâce à ses propriétés médicinales. Le thym est une plante vivace et aromatique appartenant à la famille des Lamiacées qu’on trouve aussi le basilic, la marjolaine, la menthe, le romarin et l’origan. Il est très riche en vitamines B1, C et en magnésium, mais il est aussi très sollicité pour son huile essentielle composée de thymol et de carvacrol.

Une plante médicinale aux multiples vertus

La propriété antibactérienne du thym a été confirmée depuis plusieurs années. Le thymol est connu comme étant un antiseptique puissant tandis que le carvacrol empêche la croissance de plusieurs souches de bactéries. Cette plante a aussi une vertu antivirale comme en témoignent les recettes de grands-mères connues en cas de grippe. Des études ont montré plus tard l’efficacité de la plante contre l’Herpès Simplex. L’huile essentielle de thym a une propriété antifongique naturelle à large spectre d’action. C’est aussi un puissant anti-inflammatoire pour traiter la douleur et l’inflammation. Et enfin, il possède aussi des propriétés antioxydantes pour protéger les cellules de l’oxydation.

L’usage en médecine doucethym

Le thym est un remède phytothérapique contre la toux, la bronchite, les maux de gorge, l’herpès simplex, le Propionibacterium acnes, les candidoses buccales et vaginales. L’huile essentielle de thym est capable d’inhiber ou d’empêcher la croissance d’une bactérie. Cette plante est aussi largement utilisée en médecine douce pour désintoxiquer le foie. Ses effets antioxydants permettent de traiter un foie endommagé par l’abus d’alcool ou de le protéger contre l’effet agressif des médicaments. Dans le cas d’une chimiothérapie par exemple, une tisane de cette plante est souvent prescrite aux patients par les praticiens.

Outre l’extrait d’huile essentielle, le thym est aussi largement utilisé comme tisane. L’infusion des ses feuilles peut s’avérer aussi efficace pour soulager les maladies respiratoires, dont les symptômes de l’asthme, les maux de tête, les crampes menstruelles et les troubles digestifs (indigestion, ballonnement, nausées, gastro-entérites, coliques, perte d’appétit). Une tisane au thym est un remède naturel pour éliminer les parasites intestinaux, stimuler l’immunité et lutter contre l’asthénie et la fatigue.

Le thym peut être aussi appliqué en externe pour traiter les problèmes et maux qu’on peut rencontrer dans le quotidien. On trouve les propriétés antifongiques et antibactériennes de celui-ci dans de nombreux bains de bouche antiseptiques. On peut ainsi utiliser les feuilles de thym pour traiter l’infection des gencives, les aphtes, la mauvaise haleine et l’inflammation de la bouche. Une compresse imbibée de tisane au thym permet de traiter les furoncles, les contusions, les écorchures, les plaies et brûlures mineures. La plante est enfin utilisée pour favoriser la croissance des cheveux et pour lutter contre la formation de pellicules.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *