Le souffle : Le grand oublié de la santé !

Nous pouvons vivre avec le stress, cacher nos angoisses, mais notre respiration, elle, ne sait pas mentir. Elle est, avec les battements de notre cœur, le premier signe de notre fatigue. Souffle court, respiration saccadée, essoufflement : elle traduit toutes nos émotions. Et lorsque nous ne prenons pas le temps d’être à l’écoute de notre souffle, nous entretenons et nous générons un stress : moins notre souffle est régulier, moins notre corps est zen, et ainsi de suite. Une spirale s’installe, qui fait que nous passons notre journée sur les nerfs, comme si nous roulions en permanence sur la réserve d’essence de notre voiture. Apprenez à vous relaxer simplement en respirant profondément !

Quelques pratiques pour améliorer son souffle

La sophrologie nous enseigne que la respiration est avant tout un échange avec l’extérieur. Inspiration, expiration : Quand tout va mal, on bloque les portes sur l’extérieur, et notre respiration se bloque aussi. Prendre le temps d’échanger des paroles calmes, écouter sans couper la parole, ne pas parler en mangeant … autant d’actes de lenteur dans notre journée qui peuvent laisser un peu plus de place à la respiration.

Avoir conscience de respirer, c’est déjà faire une pause : ne dit-on pas dans le langage courant : « j’ai besoin de souffler », « on ne me laisse pas le temps de respirer ». Il suffit de quelques minutes pour régénérer son corps en oxygène et se sentir plus éveillé, moins assommé, rafraîchi. L’idéal étant de faire une pause de quelques secondes, avoir conscience de sa respiration en ouvrant la fenêtre, toutes les deux heures lorsque l’on travaille.

souffle

Souffle : Nous respirons à l’envers

  • Les adultes, contrairement aux jeunes enfants, qui sont moins sujets au stress, ont tendance à respirer à l’envers, en bloquant le ventre. Observez-vous lorsque vous respirez à fond : vous gonflez avant tout votre cage thoracique. Aucune autre partie de votre corps ne se détend. Retrouvez une respiration santé en sortant le ventre lorsque vous inspirez, votre cage thoracique se soulèvera dans un second temps. Vous respirez ainsi vraiment à fond, comme les touts petits enfants !
  • Si vous sentez angoissé ou stressé, évitez de retenir votre respiration, de la stopper : effectuez des exercices de respiration profonde, mais ne cherchez pas à battre des records en bloquant votre respiration, cela ne ferait qu’accentuer votre stress. L’objectif n’étant pas de battre un record, mais de se détendre.

Bien respirer, c’est bien expirer :

  • Très souvent dans la journée, nous soupirons. Mais cette respiration n’est pas suffisante pour oxygéner notre corps à fond et le relaxer. Pour respirer à fond, pensez avant tout à vider totalement vos poumons afin de provoquer une gymnastique intérieure de la cage thoracique et de l’abdomen. A fond en expirant, puis à fond en inspirant. Cet exercice extrêmement simple peut vous permettre d’évacuer un stress soudain, le trac avant une rencontre, etc.…

10 minutes de respiration en plein air :

  • Nous sommes très peu souvent en plein air. Nous passons notre journée dans un bureau, ou dans notre voiture, ou à notre maison. Le « bon bol d’air » se fait rare. Lorsque nous n’avons pas très envie de mettre le nez dehors, tout particulièrement en hiver, concentrez-vous quelques minutes sur votre respiration « expiration-inspiration » à fond en associant cet exercice à une marche pas trop rapide. Vous ne devez pas être essoufflé. Allongez vos pas en douceur, balancez les bras en cadence afin de détendre l’ensemble de votre organisme.

Une pensée sur “Le souffle : Le grand oublié de la santé !

  • 19/03/2016 à 15 h 11 min
    Permalink

    bravo, génial et grand merci pour vos articles

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *