Rythmes biologiques

Certains jours, nous faisons preuve de vivacité d’esprit, de créativité et d’énergie à revendre. Mais d’autres, sans raison évidente, nous nous sentons léthargiques, irritables, incapables de nous concentrer. Ces différences sont attribuées à des cycles « biorythmiques » qui régulent notre fonctionnement physique, émotionnel et intellectuel. Des « cartes » individuelles des cycles sont utilisées pour discerner les jours de performance maximale et se montrer prudent en période de crise. La technique des rythmes biologiques peut s’utiliser seul et connaît une belle popularité dans le monde entier en particulier au Japon.

Historique

Les rythmes biologiques furent définis pour la première fois au début du XXe siècle à Berlin. Wilhelm Fleiss, un éminent oto-rhino-laryngologiste, associé de Freud, conclut de l’étude de nombreux rapports médicaux qu’un cycle « solaire » masculin (qui régit la santé physique] et un cycle « lunaire » féminin (qui contrôle les émotions) coexistaient en chaque individu. Les travaux de Fleiss furent appuyés par les recherches d’un psychologue contemporain, l’Autrichien Herman Swoboda, qui remarqua que les crises d’asthme semblaient se produire de manière cyclique.

Le cycle contrôlant l’intellect fut défini le premier, dans les années 20. Le mathématicien Alfred Teltscher remarqua que les performances de ses étudiants obéissaient à des « hauts et des bas ». La chronobiologie connut ensuite un regain d’intérêt. Les diagrammes de rythmes biologiques sont aujourd’hui utilisés dans le monde entier, de la Russie au Japon et aux États-Unis, et dans divers journaux et magazines sont proposés des tableaux de biorythmes disponibles par courrier.

Consulter un praticien

Des cabinets spécialisés peuvent se charger d’établir vos cycles de rythmes biologiques. Vous pouvez aussi les définir vous-même à l’aide de calculatrices ou de logiciels informatiques.

Les rythmes biologiques sont calculés à partir de la date de la naissance et se divisent en trois cycles : le cycle physique de 23 jours, qui influe sur la vigueur, l’immunité, l’endurance, les pulsions sexuelles et la coordination; le cycle émotionnel de 28 jours, qui gouverne humeur et créativité; et le cycle intellectuel de 33 jours, qui agit sur la mémoire et la concentration.

Établi mensuellement, chaque cycle dessine une ondulation en travers d’une ligne horizontale centrale. Dans la mesure où ils varient en longueur, ils coïncident rarement. Lorsqu’un cycle grimpe, sa force est au maximum. La phase basse du cycle marque au contraire une période de passivité et de récupération. C’est ainsi que les phases ascendantes du cycle intellectuel indiquent une rationalité et une lucidité accrues, tandis que les dépressions se caractérisent par une plus grande intuition.

Les jours « critiques » ou « de prudence » se produisent lorsque les cycles croisent les lignes horizontales. Lorsqu’il y a intersection de deux ou trois cycles à un jour donné, la vulnérabilité s’en trouve décuplée. Bien que les rythmes biologiques ne permettent pas de prévoir les accidents ou les crises, les praticiens affirment qu’ils peuvent aider à éviter certaines situations délicates.

rythmes biologiques

Preuves à l’appui

La chronobiologie (l’étude des rythmes quotidiens dans les processus physiologiques tels que la production hormonale, la température et la pression artérielle) est née de la découverte de l’influence de ces mêmes rythmes sur les réactions corporelles aux médicaments et sur la périodicité des crises d’asthme et des attaques cardiaques. En revanche, l’existence de cycles à long terme n’a pas été prouvée.

Harold Willis, psychologue américain, a établi que le décès de la moitié des patients à l’hôpital, survient pendant leur « période critique »; par ailleurs, une étude menée par l’Institut de santé publique de Tokyo a révélé que le nombre d’accidents de bus augmentait pendant les jours critiques des chauffeurs. En revanche, une étude publiée en 1979 n’a trouvé aucune corrélation significative entre les rythmes biologiques et les accidents.

Le point de vue médical à propos des rythmes biologiques

La théorie des rythmes biologiques est séduisante, mais les preuves de sa validité restent peu convaincantes.

Cela explique le scepticisme de la plupart des médecins.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *