Mieux vivre l’allergie avec la médecine non convetionnelle

Pour traiter une allergie, il faut définir l’allergène responsable et l’éviter. Mais comme ce n’est pas toujours possible de l’éviter au quotidien, il faut recourir au traitement. De l’urticaire à la rhinite allergique en passant par les allergies cutanées et respiratoires, on trouve plusieurs formes d’allergies. Et la médecine traditionnelle s’impose comme une thérapie complémentaire pour prévenir les crises ou permettre aux allergiques de mieux vivre leur maladie.

L’homéopathie contre l’allergie au pollen

La rhinite allergique saisonnière est une allergie qui engendre des crises toujours gênantes au printemps, notamment au moment de la floraison des pommiers. Les yeux qui piquent et le nez qui coule sont les symptômes de cette allergie au pollen. L’homéopathie s’impose comme le traitement préventif ou curatif à ce type d’allergie. En effet, l’homéopathie apporte un remède contre l’allergie au pollen et limite la prise d’antihistaminiques qui, pour information, est très efficace mais tend à accroître le risque de somnolence. Après la consultation d’un médecin homéopathe, le traitement commence au 1 mois avant la date présumée de l’allergie et doit être poursuivi même après l’apparition des symptômes. La prise d’un comprimé de Rhinallergy est aussi recommandée. La formule de ce médicament couvre la plupart des manifestations de la rhinite allergique.

allergie

L’acupuncture, une thérapie efficace contre urticaire chronique

L’urticaire est une forme de réaction allergique à certains aliments en particulier. Les symptômes d’une urticaire aiguë passent toute seule après quelques heures suivant la réaction, tandis que l’urticaire chronique requiert souvent un traitement médical à base d’antihistaminique pendant plusieurs semaines. Selon des études menées sur le sujet, l’acupuncture serait la solution miracle contre l’urticaire chronique. On dit même que cette thérapie d’origine chinoise est plus efficace que les antihistaminiques pour traiter l’urticaire avec une amélioration constatée en 5 à 6 séances seulement. A noter que de nombreuses études ont déjà montré l’efficacité de l’acupuncture sur les douleurs et les troubles fonctionnels (digestifs, respiratoires…). Selon le Syndicat national des médecins acupuncteurs français, on peut voir les premiers résultats au bout de 3 séances.

Cure thermale contre les allergies cutanées et respiratoires

Les propriétés détergentes et apaisantes des eaux thermales sont bénéfiques pour le corps, notamment en cas d’allergies cutanées ou respiratoires. De nombreuses personnes connaissent déjà ce bienfait des eaux thermales et se rendent périodiquement dans des centres thermaux spécialisés dans l’allergie respiratoire et/ou en dermatologie pour suivre un traitement local : irrigation, inhalation, pulvérisation et nébulisation. En plus de traiter l’allergie, la cure thermale permet aussi de mieux la gérer la maladie. Toutefois, le résultat n’est pas immédiat. Il faut une cure de 3 années consécutives, suivi d’un rappel dans les deux ans suivant la dernière séance. A noter que les cures thermales des allergies cutanées ou respiratoires sont remboursées à 65% par la Sécurité Sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *