Medecine non conventionnelle : des résultats naturel efficaces

Avant de s’en remettre à la médecine allopathique ou en utilisation parallèle, la medecine traditionnelle offre la possibilité de soigner voire améliorer certains symptômes qui gâchent la vie quotidienne. L’avantage est qu’elle ne peut faire de mal puisque son principe est de n’utiliser que des techniques ou des produits naturels qui ne provoquent aucune conséquence néfaste.

Le mental joue-t-il un rôle dans le succès de la médecine non conventionnelle ?

Certains n’hésitent pas à avancer l’effet placebo pour seule explication des résultats positifs, mais c’est tirer un peu vite des conclusions sans prendre le temps d’étudier pleinement les actions en jeu.
L’hypnose par exemple montre à quel point une technique qui a même été diabolisée à un moment est devenue aujourd’hui un soin admis jusque dans les hôpitaux pour calmer la douleur, aider dans la gestion du stress ou de certaines addictions.
En ce qui concerne la nutrition, les propriétés des aliments sont constatées depuis des siècles pour certains et souvent vont être expliquées par la science et même mises en évidence par des études. Par exemple, les amandes sont connues pour avoir un rôle protecteur dans la maladie d’Alzheimer, des expériences l’ont mis en évidence et l’analyse de la composition des amandes montre que c’est grâce à la présence de la riboflavine et de la L-carnitine.

medecine douce

Souvent connues sous l’appellation de « remèdes de grands-mères », les petites recettes qu’on s’échange entre générations ou entre amis n’en sont pas moins efficaces. Qui ne s’est jamais vu proposer de poser un clou de girofle sur une dent douloureuse ? Certes, cela parait bizarre aux esprits cartésiens, mais on peut leur montrer que le clou de girofle contient de l’eugénol qui a pour action de lutter contre les bactéries et de traiter la douleur. Son action a même été reconnue par la commission E qui avait pour but entre 1978 et 1994 d’évaluer les plantes du point de vue médical.
Et c’est le cas pour de nombreux autres alicaments. L’oignon par exemple, qui entre dans la composition de nombreuses recettes de médecines douces : riche en oligo-éléments, en sels minéraux, il peut être utilisé au moment des rhumes et des grippes, mais est aussi favorable pour l’hypertension ou le diabète.
L’ail est un autre antiseptique naturel utile, grâce au soufre qu’il contient, aux problèmes de foie. Il revitalise et stimule le système immunitaire et combat la fatigue chronique.
La médecine traditionnellepeut avantageusement être utilisée pour les problèmes de sommeil ou d’anxiété, grands maux très répandus à l’heure actuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *