La médecine douce contre les quintes de toux

La toux est toujours une situation assez difficile à vivre si on ne prend pas de précaution dans l’immédiat. Par un simple coup de froid et d’un affaiblissement du système immunitaire, celle-ci peut apparaître. Nombreux sont les sirops proposés en pharmacie contre les toux sèches ou grasses, mais la médecine douce a aussi la solution !

L’aromathérapiearomathérapie

Déjà utilisé depuis des années, l’aromathérapie est la solution, dont l’efficacité n’est plus à démontrer, contre la toux. Que ce soit pour la toux grasse ou sèche, l’utilisation des huiles essentielles pour traiter cette inflammation de la gorge. En cas de toux grasse par exemple, l’huile essentielle d’eucalyptus globulus reste le plus efficace. On peut l’utiliser par inhalation ou par voie orale. L’inhalation d’huile essentielle de ravintsara est aussi efficace en journée. En cas de toux sèche accompagnée d’une irritation à la gorge, l’huile essentielle de myrte mélangée à de l’huile d’olive ou de miel fera l’affaire. L’huile essentielle de camomille et un peu d’huile végétale permettent de soulager les quintes de toux nerveuses. La diffusion de ces huiles essentielles dans la pièce et la réalisation d’une friction avec de l’huile essentielle de niaouli permettent aussi de la calmer.

La phytothérapiephytotherapie

La phytothérapie est aussi efficace. Contre la toux grasse, une tisane de lierre grimpant, de bouillon-blanc ou de mauve permet de dégager les mucosités. On trouve aussi en pharmacie des gélules de bouillon-blanc ou de mauve. Dans le cas où celle-ci est sèche, l’infusion de thym est la solution la plus efficace, mélangée avec du miel et de citron pressé. A noter que le thym déjà mis en sachet est moins concentré que le thym en vrac.

Le thermalisme

thermalismeLe thermalisme est une thérapie qui est plus recommandée pour les personnes qui sont facilement touchées par les infections ORL à répétitions. Une cure thermale est donc la meilleure alternative à la phytothérapie et à l’aromathérapie pour traiter les problèmes respiratoires au niveau supérieur et pulmonaires. Comme l’eau d’une station thermale est riche en soufre, la cure permet de nettoyer en profondeur les voies respiratoires. On peut aussi se gargariser avec l’eau thermale pour apaiser la toux et l’irritation de la gorge. On trouve aussi divers soins dans ces stations pour traiter les infections ORL avec la stimulation des voies respiratoires : inhalation, enveloppement de vapeur, pulvérisation, aérosol sonique …

La cure thermale est efficace contre la toux, mais aussi en cas de bronchites ou d’angines à répétition. A noter que ce traitement est particulièrement recommandé aux asthmatiques et autres personnes souffrant d’allergie respiratoire. Généralement, la cure varie de 6 à 18 jours selon le problème rencontré. 6 séances de soins suffisent pour les quintes de toux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *