Zoom sur le massage thérapeutique – Partie 2

Preuves à l’appui

 Il existe aujourd’hui de nombreuses études pour valider les bienfaits du massage thérapeutique. Des essais qui ont été effectués au Royal Marsden Hospital de Londres en 1995, révélèrent que le massage réduisait l’anxiété et améliorait la qualité de vie des cancéreux. En 1993, les chercheurs du Touch Research Institute (TRI), aux États-Unis, découvrirent que les hommes séropositifs massés quotidiennement produisaient plus de cellules « tueuses », détruisant les bactéries et virus, que ceux qui ne recevaient pas de massage. Les enfants asthmatiques respiraient plus facilement et subissaient moins de crises quand ils étaient massés par leurs parents, et, chez les enfants diabétiques, le taux de glucose revenait à la normale aptes quatre semaines de massage.

 Le point de vue médical

 Les preuves des vertus curatives du massage thérapeutique, d’après les études cliniques comme d‘après les témoignages de patients, sont si importantes que la plupart des médecins l‘approuvent. Toutefois, bon nombre de médecins ne pensent pas à recommander le message en complément de la médecine officielle, ni à envoyer leurs patients chez un masseur.

Consulter un praticien de massage thérapeutique

Lors de votre première séance, le praticien de médecine non conventionnelle vous interrogera brièvement sur votre passé médical, votre mode de vie et votre santé, y compris tout traitement en cours. Le massage occidental, ou suédois, se pratique sur une table spéciale, voire sur un futon ou une épaisse couverture posée à même le sol. Pour un massage complet, il est préférable de se déshabiller entièrement, ou de ne conserver que ses sous-vêtements. Une serviette sera étendue sur vous, par souci de chaleur comme de décence, pour ne laisser exposée que la partie à masser. A la fin, on vous en recouvrira massage thérapeutiqueentièrement pendant quelques minutes. Selon la technique utilisée et le degré et le rythme de la pression, le massage pourra vous stimuler ou vous calmer, voire vous endormir. Parfois, le massage peut réveiller des sensations temporaires de tristesse ou d’ivresse, signes de relâchement émotionnel. Le massage occidental s’inspire des techniques de Ling, mais, au fil du temps, il a connu des variations. Le massage neuromusculaire, par exemple, se concentre sur un problème particulier, alors que le drainage lymphatique manuel vise à accélérer le processus d’évacuation des déchets en stimulant le système lymphatique. Le massage biodynamique cherche à libérer les émotions ou la « bioénergie » censée être dans le corps. Le massage oriental intègre des techniques d’acupression, telles le shiatsu, le mina et le do in, privilégiant la pression plutôt que l’effleurage, et cherche à équilibrer les énergies du corps selon la philosophie orientale.

Voir la partie 1 du dossier sur le massage thérapeutique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *