Votre corps vous parle, le saviez-vous ?

« Plein le dos ? » écoutez votre corps, il vous parle !

J’ai la « gorge nouée », j’en ai « plein le dos », ça m’a fait « mal au ventre » ….

Les expressions qui font parler notre corps ne manquent pas. Lui s’exprime, et pourtant, la plus part du temps, nous ne l’écoutons pas. Nous mettons trop souvent des symptômes sur le compte de la fatigue. Mais si nous nous arrêtions un instant pour prêter attention à ce que notre corps nous dit, nous serions étonnés de ce qu’il nous apprend sur nous.

Vous avez souvent des maux de gorge ?

Auriez-vous quelque chose à dire que vous ne réussissez pas à formuler ?

Vous avez des douleurs dans le dos ?

Votre emploi du temps est-il trop chargé ?

Vous vous sentez ballonné … quelque chose vous … gonfle ?

Nous avons tous des petits maux qui nous gâchent l’existence au quotidien. Aphtes, démangeaisons, douleurs chroniques, vous consultez un médecin. S’il ne décèle rien de grave, vous pouvez décider de « classer l’affaire sans suite » et supporter ces petits désagréments. Vous avez mis tout cela sur le compte du … stress. Mais encore ? La gêne est toujours là. Laissez-la s’exprimer.

medecine douce

Petite balade sur un corps :

– Pour apprendre à l’écouter, amusez vous à vous promener mentalement sur votre corps lorsque vous êtes allongé. Imaginez que vous êtes une coccinelle ou un papillon, et posez-vous sur lui.

Sentez-vous votre gros orteil ? Le creux de vos genoux ?

– Passez ensuite à l’intérieur de votre corps, en essayant d’actionner les infimes parties de vos muscles douloureux …

Remontez votre colonne vertébrale comme une horloge :

Les ostéopathes travaillent sur ce savoir ancestral : la colonne vertébrale n’est pas seulement une architecture osseuse. Sur elle vient se greffer l’essentiel de notre vie : de la 1ère à la 4éme vertèbre correspond le cœur, de la 4éme à la 8ème l’estomac, de la 8ème à la 11ème le foie, aux lombaires correspondent l’utérus et le rectum.

Vous avez mal au dos ? Vous souffrez d’une autre douleur intérieure , nos entrailles tirent sur la colonne et la fatiguent, un thérapeute

ostéopathe sera capable de définir.

Petit exercice de médecine traditionnelle : Pour détendre et « remonter » votre colonne : roulez-vous en boule accroupi. Puis relevez-vous très doucement, en prenant soin de déplier votre colonne, vertèbre après vertèbre. Cet exercice est particulièrement relaxant le matin au réveil.

Laissez parler votre corps :

Prenez une feuille de papier et notez tout que vous évoquent les maux dont vous souffrez. Le langage du corps ne s’apprivoise pas du premier coup. Répétez l’opération régulièrement, pour apprendre à écouter ce que votre corps vous dit. Notez sur un carnet les moments où vous vous sentez le mieux et ceux où la douleur revient. Sur quelques semaines, le langage du corps devrait apparaître. D’énigmatique, il va se faire limpide. Le simple fait d’être entendu fait parfois que le corps finit par se taire. Le simple fait de tenir compte des instants où il se sent mal induit que vous allez peu à peu apprendre à éviter les instants et les situations où vous ne vous sentirez pas bien. N’hésitez pas à remonter un peu dans le passé. Une chute de cheveux, par exemple, peut être la conséquence d’un état anxieux. Mais un cheveu qui tombe met plus de trois mois à tomber. Il faut donc remonter à cette période pour comprendre ce que votre corps a ressenti à cette période.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *